Augmentation des signalements en matière d’exploitation sexuelle des enfants sur Internet : la SQ et le SPVM appellent à la vigilance des parents

Comme les jeunes passent plus de temps en ligne en cette période de confinement, les risques liés à ce type de crime augmentent tout également. Les policiers faisant partie des équipes de lutte à l’exploitation sexuelle des enfants sur Internet du SPVM et de la SQ demandent donc aux parents d'être à l'affût de ce type d'exploitation sexuelle.
L’exploitation sexuelle des enfants sur Internet peut prendre différentes formes. 

Il est important que les parents demeurent vigilants et portent une attention particulière à l’utilisation que leurs enfants font des appareils électroniques et à leurs activités sur Internet.
Voici quelques conseils de prévention pour protéger les enfants de l'exploitation sexuelle sur internet :

  • Sensibilisez votre enfant aux dangers auxquels il peut être exposé sur Internet dont l’exploitation sexuelle et informez-le des façons de se protéger.
  • Rappelez-lui de ne jamais divulguer d’informations personnelles sans votre autorisation (nom, adresse, téléphone, etc.).
  • Dites-lui de ne jamais accepter de rencontrer un «ami» internaute en personne.
  • Encouragez votre enfant à partager ses expériences sur Internet avec vous de la manière dont vous lui parlez de ses autres amis et activités non virtuelles.
  • Activez les paramètres de confidentialité les plus élevés pour les systèmes de jeu en ligne, les appareils électroniques et les applications.
  • Installez l’ordinateur dans une pièce accessible à toute la famille.
  • Exercer une supervision de ses activités internet, entre autres, en présélectionnant vous-même des sites d’intérêt.
  • Demandez-lui de vous informer si une personne lui demande de fournir des photos de lui ou de pratiquer des activités de nature sexuelle.

    Pour plus d’informations et conseils de prévention :
    Securite-des-enfants-sur-internet
    Cyberpredateur
    Cyberaide.ca
    Si vous soupçonnez l’existence d’une activité en ligne potentiellement dangereuse, ou que vous ne savez pas quoi faire face à une situation impliquant votre jeune, n’hésitez pas à communiquer avec votre service de police.

    Lire le communiqué de la Sûreté du Québec et du SPVM  ici.