Le comptoir vestimentaire : des négociations dans l’impasse!

Nombreux d’entre vous avez pu constater sur les réseaux sociaux mais aussi dans les échanges informels, l’importance et l’attachement qu’ont les mathalois pour leurs organismes communautaires.

Dernièrement, la question de l’occupation et de la vente éventuelle de l’ancien hôtel de ville situé au 180 rue Sainte-Louise a défrayé les manchettes et fait l’objet de plusieurs rumeurs.

Or, il importe de rappeler les faits afin que ce service de comptoir vestimentaire puisse servir à sa vocation principale : supporter les gens dans le besoin.

Depuis mars 2020, la Municipalité a jugé opportun, d’offrir le local au sous-sol du 180 Sainte-Louise afin qu’il serve de comptoir vestimentaire géré par les Cuisines Collectives. Mentionnons que la situation présentée à ce moment par l’organisme, devait être temporaire en attendant d’aménager dans de nouveaux locaux.

Au départ et par bonne volonté, l’entente avec les Cuisines collectives fut verbale. Aujourd’hui, nous souhaitons régulariser la situation de l’immeuble au complet puisque celui-ci est en processus de vente et l’organisme Les Cuisines collectives a déjà acquis l’immeuble voisin situé au 170 rue Sainte-Louise.

Or, l’organisme refuse de signer un bail et de payer un loyer…et il néglige aussi de procéder à une demande d’aide financière dans le cadre d’un programme d’aide municipal.

Afin de régulariser la situation de l’immeuble, notamment des assurances, nous souhaitons en venir à une entente avec les Cuisines collectives. Cela permettra ainsi d’assurer la pérennité du comptoir vestimentaire.

Or, les échanges et les discussions sont dans une impasse.

Lire le communiqué ici