Le maire de Saint-Jean-de-Matha interpelle les candidats sur les enjeux municipaux

ÉLECTIONS. Martin Rondeau n’entend pas rester inactif lors de la prochaine campagne. Le maire élu l’automne dernier souhaite que les candidats dans la circonscription de Berthier se positionnent sur les divers enjeux et revendications du monde municipal.  

En entrevue avec l’Action, le maire de Saint-Jean-de-Matha explique sa démarche par l’importance pour un élu municipal, non pas de prendre une posture partisane dans le cadre d’une campagne provinciale, mais de se mettre à l’écoute des candidats et de sensibiliser ces derniers aux enjeux municipaux, tels que l’aménagement du territoire, l’état des routes et les capacités financières des gouvernements de proximité que sont les municipalités.  Des enjeux qui touchent bien souvent le quotidien des gens. M. Rondeau estime qu’il est de son devoir de maire de questionner les candidats sur ces sujets afin de mieux éclairer ses concitoyens face à ces enjeux en vue des élections du 1er octobre prochain.  

Les municipalités comme gouvernements de proximité  

M. Rondeau se dit particulièrement interpellé par la notion de gouvernement de proximité qui trouve essentiellement sa substance dans les lois 122 et 155 qui ont été adoptées au cours des dernières années. Selon M. Rondeau, l’esprit de ses lois est de donner plus de pouvoir aux municipalités et de donner au gouvernement un rôle d’accompagnateur des volontés des régions. Bien que reconnues par la loi comme étant des gouvernements de proximité, les municipalités manquent toujours de marge de manœuvre et plus de flexibilité serait nécessaire selon lui.   

Cette marge de manoeuvre est d’abord financière. Les revenus d’une municipalité sont limités et dépendent essentiellement des taxes foncières. La capacité financière de cette même municipalité s’en trouve donc restreinte. M. Rondeau plaide ainsi pour un pouvoir de taxation accrue, sans pour autant alourdir le fardeau des contribuables. Des ententes avec le gouvernement provincial pourraient permettre de donner plus de moyens financiers aux municipalités sans imposer de nouvelles taxes.  

Au-delà des sources directes de revenus, l’accès aux différents programmes de subvention pour la réalisation de projet ou de travaux est difficile selon le maire. Les procédures sont longues, contraignantes et retardent bien souvent inutilement l’exécution des travaux. «On doit absolument mandater une firme pour réaliser une étude, il faut attendre l’approbation du ministère, aller en règlement d’emprunt et ensuite aller en appel d’offres. Les délais s’éternisent, ça devient lourd et il faudrait un peu de souplesse dans le processus » soutient-il. 

M. Rondeau plaide également pour une plus grande souplesse en matière d’aménagement du territoire afin de répondre adéquatement aux besoins et particularités propres à chacune des municipalités.  

Globalement, le maire réclame pour les municipalités les outils nécessaires à l’optimisation des services et au plein développement des régions.  

Passer de l’intervention à la gestion 

Pour le maire, une plus grande marge de manœuvre financière ainsi que de la souplesse dans les processus des différents programmes de subvention permettrait aux municipalités de passer d’un mode d’action lié à l’intervention à un mode axé sur la gestion. Cette souplesse permettrait concrètement à la municipalité de mieux planifier les différents travaux à exécuter sur son territoire. « Actuellement, on gère en mode urgence avec des plans d’intervention. Il faut aller vers des plans de gestions à court, moyen et long terme afin de permettre un meilleur développement de nos municipalités. On doit essentiellement passer de régler à prévenir » soutient-il.  

Des engagements concrets de la part des candidats  

Le maire de Saint-Jean-de-Matha invite les différents candidats à passer par sa municipalité durant la campagne et à venir à la rencontre des citoyens et des élus. «On ne souhaite pas seulement qu’ils se disent favorables à ce qu’on demande, on veut savoir de quelle façon ils vont s’y prendre pour améliorer la situation des municipalités. On veut des exemples concrets.» 

Le maire promet d’être actif et présent tout au long de la campagne afin de mettre de l’avant les enjeux précédemment énoncés et informer ses concitoyens sur la position des candidats par rapport à ces mêmes enjeux. 

https://www.laction.com/article/2018/8/23/le-maire-de-saint-jean-de-matha-interpelle-les-candidats-sur-les-enjeux-municipaux