Mise au point sur la position de Saint-Jean-de-Matha quant au déploiement de la fibre optique  

Saint-Jean-de-Matha, le 8 juin 2021 – L’été dernier la municipalité de Saint-Jean-de-Matha avait émise des réserves quant à la stratégie utilisée par la MRC de Matawinie et Connexion Matawinie,  pour le financement du projet de déploiement d’un réseau de fibre optique sur l’ensemble de son territoire. Rappelons que Connexion Matawinie est l’organisme créé par la MRC afin de gérer ledit projet ainsi que les opérations du futur réseau. En effet, le Maire Rondeau avait salué juste et à propos la bonne décision des élus de la MRC quant à la nécessité de réaliser un projet visant à déployer la fibre optique sur l’ensemble du territoire surtout dans les secteurs ruraux boudés jusqu’alors par les grandes entreprises de télécommunications. Selon le plan d’affaires et les prévisions financières du projet, l’adhésion des futurs membres assure une certaine autonomie de celui-ci. Or, il aurait été souhaitable d’obtenir la subvention gouvernementale de 37 millions, laquelle demande a été refusée à la MRC, probablement parce que l’ex-ministre Fitzgibbon s’est prononcé contre le financement des OBNL créés par les MRC dans le cadre de tels projets. D’ailleurs l’attribution de l’aide dans les programmes Régions branchées et Québec branché ont démontré la préférence accordée aux entreprises privées telles que Bell qui a reçu une part appréciable des sommes disponibles.

Récemment, le gouvernement Legault a présenté son programme Opération Haute Vitesse visant à brancher tous les foyers non desservis par Internet, une promesse électorale. Bien qu’il ait souligné l’ingéniosité du modèle proposé par Connexion Matawinie en collaboration avec Cooptel, les critères d’admissibilité au programme ne rendent pas éligible la MRC de la Matawinie. C’est ce que la municipalité de Saint-Jean-de-Matha anticipait. De nouveaux programmes rendus disponibles pour les MRC n’ayant pris aucune initiative quant au déploiement de la fibre et, à la grande déception de plusieurs, aucun programme pour les MRC ayant déjà ambitionné un projet efficace pour l’ensemble de ses citoyens. Lors de sa dénonciation médiatique, la municipalité de Saint-Jean-de-Matha avait demandé au préfet de la MRC de Matawinie, M. Sylvain Breton, de convoquer une rencontre avec les dirigeants gouvernementaux afin d’évaluer l’opportunité d’une aide financière permettant ainsi de diminuer le montant du règlement d’emprunt et, par conséquent, alléger les taxes aux citoyens, puis obtenir des garanties quant aux avantages pouvant être accordés aux grandes entreprises de télécommunications. Cette rencontre tant attendue et nécessaire n’a toujours pas eu lieu.

Ainsi, nous apprenons qu’à ce jour aucune aide financière n’est prévue pour la MRC de Matawinie et que des télécommunicateurs courtisent certaines municipalités pour déployer leur propre réseau parallèlement à celui de la MRC grâce en outre à l’aide gouvernementale reçue. Bien que le gouvernement semble laisser planer la possibilité d’une aide pour récompenser les efforts de la Matawinie, à l’approche des élections, l’on pourrait croire que les foyers non desservis aux Québec risquent d’avoir plus de poids que ceux bénéficiant déjà du service. Une rencontre au cours de l’été 2020 aurait pu placer la MRC dans une position beaucoup plus confortable et diminuer le poids financier des contribuables, et ce, pour le même service.

Certains démagogues ont tenté de confondre l’information en semant le doute sur l’intérêt de Saint-Jean-de-Matha quant à l’assurance d’un service efficace sur l’ensemble du territoire. Pourtant, ce souhait est demeuré toujours ardent pour cette municipalité, mais le refus de contribuer du gouvernement obligeait une remise en question de la stratégie à adopter. En espérant, de surcroît, que les avancements technologiques n’aient pas raison de la pérennité de la technologie implantée par Connexion Matawinie.